L’aubépine : La plante du cœur

L’aubépine : La plante du cœur

L’aubépine, une plante puissante!

Arbuste commun en Europe, l’aubépine a sa réputation pour renforcer le muscle cardiaque. Également efficace dans les troubles du sommeil et contre le stress, l’aubépine donne envie d’en savoir plus.

“La plante du cœur”, on l’appelle souvent,  parce qu’elle dilate les artères entrainant donc une amélioration de la circulation artérielle. De plus, un rétrécissement chronique des artères est un facteur d’hypertension entrainant le cœur à travailler encore plus pour faire circuler le sang à travers des vaisseaux, l’aubépine se révèle efficace pour contrer les hypertensions légères.

L’aubépine vous aide à vous détendre en soulageant votre cœur, surtout si vous faites de l’hypertension. Votre rythme cardiaque diminue, votre respiration ralentit, votre corps est alors reposé, ce qui favorise l’endormissement. Lorsque votre tête vous empêche de trouver le sommeil parce que vous pensez trop, l’aubépine sera votre chaleur du soir.

Lors d’insomnies avec réveils fréquents et stress, l’aubépine peut se coupler à la valériane par exemple.

En infusion : Infusez durant 20 minutes de 1 g à 1,5 g de feuilles et de fleurs séchées dans 250 ml d’eau bouillante. Prendre 3 à 4 tasses par jour.

Même si les effets secondaires sont très rares chez l’aubépine, il est important de demander l’avis de votre thérapeute.

Des conseils pour mieux dormir !

Des conseils pour mieux dormir !

Le sommeil en naturopathie, est considéré comme l’un des 5 points cardinaux de la santé, au même titre que l’alimentation, le mouvement, la respiration et la gestion du mental. Il faut s’interroger sur les causes profondes qui perturbent le sommeil, restaurer le terrain en profondeur pour une meilleure vitalité. Le sommeil a une double action : énergétique, car il permet de recharger nos batteries et purificateur en assurant un nettoyage quotidien de notre organisme.

Un manque de sommeil a les mêmes effets que le vieillissement sur le physique et sur le cerveau d’où son intérêt. Il est parfois tentant d’avoir recours à une solution immédiate en prenant des médicaments. Mais sur le long terme, les somnifères ont de fortes chances d’aggraver vos problèmes de sommeil.

Plusieurs facteurs entrent en jeux pour la qualité du sommeil.

1.    Bien s’alimenter pour mieux dormir

Les aliments et la composition de nos repas influent sur notre qualité de sommeil. Essayez de manger à heures fixes et autour de 19h00 pour ne pas perturber la digestion. Plus vous mangerez tard, plus vous aurez intérêt à manger peu.

Essayer de créer le calme au moment du repas, une bonne humeur en prenant le temps de mastiquer. La digestion commence par la mastication des aliments. Attention, une suralimentation nuit au sommeil et une sous-alimentation peut contribuer au réveil pendant la nuit nuit.

Certains aliments sont à privilégier comme la salade verte, potages, légumes, un peu de céréales ou légumineuses.  Évitez la viande rouge, charcuteries, les plats en sauce, les pâtisseries, les excès de fromage, les desserts lactés, trop de féculents, ainsi que le café, thé ou chocolat noir.  Évitez aussi les plats industriels, pourtant pratique, mais trop riches en toxines que le corps aura plus de difficultés à éliminer pendant la nuit.

En naturopathie, nous parlons souvent de dissociation pour une meilleure digestion. Par exemple : pas ou peu de protéines et féculents ensemble, pas de fruits crus à la fin du repas qui provoquent des fermentations.

Ne mangez pas de sucreries juste avant d’aller dormir. Non seulement cela peut provoquer de la nervosité, mais cela peut entraîner aussi une hypoglycémie au bout de quelques heures, qui vous réveillera.

2. La sieste pour récupérer

Si vous ressentez le besoin de dormir, les yeux qui piquent, les paupières lourdes, moins d’attention, … osez vous reposer 20 minutes pas plus, dans un endroit calme, à défaut dans la voiture. Même si vous ne trouvez pas le sommeil, cette pause vous fera du bien et vous dynamisera pour l’après midi. Plus efficace qu’une pause café !

3. Créer un environnement favorable à l’endormissement

Aérez la pièce avant d’aller vous coucher et tenez une température autour de 18-20 degrés dans la chambre. Pas besoin de surchauffer. La pièce doit être fraîche mais votre corps doit être au chaud. Prévoyez plutôt des chaussettes aux pieds ou une bouillotte pour vous réchauffer. Évitez tous les éléments qui peuvent perturber le champ électromagnétique naturel (couverture électrique, réveil ou téléphone portable). Couchez-vous au calme dans le silence et à la même heure (autant que possible).

Dormez dans le noir total, lorsque cela est possible. Si la lumière frappe vos paupières, elle interrompt la production de sérotonine et mélatonine (l’hormone du sommeil), en perturbant le rythme circadien de la glande pinéale qui gère votre horloge biologique. Il est de même avec la télévision qui excite trop le cerveau et perturbe la glande pinéale. Essayez plutôt de lire quelques pages, écouter de la musique douce, discuter avec votre conjoint et/ou vos enfants…

4. Gérer le stress accumulé de la journée

Le stress constitue une source importante de perturbation du sommeil, surtout si on n’a pas réussi à l’évacuer durant la journée. Au travail, ouvrez les fenêtres ou sortez quelques minutes, faites quelques exercices de respiration abdominales avant chaque repas en prenant de grandes inspirations et expirations (ventre qui se gonfle et se dégonfle). Pratiquer une activité physique en rentrant du travail est très appréciée, comme rentrer à pieds ou à vélo. En revanche, évitez tout effort intense, qui excite et énerve, juste avant d’aller vous coucher.

Il arrive que malgré ces efforts, le sommeil soit tout de même difficile. Une supplémentation en vitamines, minéraux et oligo-éléments peut être recommandée pour un rééquilibrage (magnésium, fer, vitamines B, ..). Demandez toujours l’avis d’un thérapeute qualifié.

5. Conseils phyto. et aroma.

Des infusions à base de fleurs d’oranger, marjolaine, aubépine, passiflore, sauge ou basilic participent à un sommeil réparateur en tentant d’apaiser le système nerveux. La mélisse peut également être très intéressante sur un tempérament anxieux qui craint les spasmes du ventre.

Recette aux huiles essentielles (HE) :

  • En massage tous les soirs sur le plexus solaire et les poignets :

Dans 3 cuill à soupe d’huile végétale de noyau d’abricot ou de camomille incorporez 7 gouttes d’HE de bergamote, 5 gouttes d’HE de petit grain bigaradier, 3 gouttes d’HE de marjolaine.

Massez le plexus à raison de 5 gouttes de ce mélange.

Bon sommeil !

La peau à l’odeur d’huiles essentielles

La peau à l’odeur d’huiles essentielles

Pour retrouver une peau souple mais ferme, en plus des huiles essentielles (HE) dont je vais vous parler, offrez à votre foie des aliments qui lui font du bien : artichaut, pissenlit, céleri branche, carotte, radis noir, olive, curcuma, fruits, … Et aussi de l’eau : environ 1,5L par jour, la moins minéralisée possible (résiduts à sec à 180°C inférieur à 200, voir moins de 50mg/L) et des tisanes de thym, romarin, cassis, …

Si la peau est le reflet de l’état de santé du foie, elle est aussi de la santé en général. Voici sept règles pour retrouver ou conserver un teint lumineux:

– Adopter une alimentation harmonieuse qui vous convient : en plus des minéraux, vitamines, oligo-éléments, pensez aussi à consommer tous les jours 2 à 3 cuill à soupe d’huile végétale de première pression à froid, si possible bio.

– Cesser de fumer : le tabac agit, comme les UV, en produisant des radicaux libres et en stimulant la production d’enzymes responsables des rides.

– Evitez l’alcool

Oxygénez vous, prenez l’air, aérez votre peau

– Ne surchargez pas votre peau de crème le soir, laissez la respirer autant que possible. Vous pouvez utiliser de l’eau florale de rose ou de lavande pour la rendre douce et soyeuse.

– Favorisez un bon sommeil en vous préparant un parfum d’huiles essentielles relaxantes à respirer pour se libérer du stress de la journée (orange douce, géranium bourbon, ylang ylang…)

– Aidez vous de certains compléments alimentaires comme l’urucum, puissant anti oxydant et anti radicaux libres naturel grâce à sa teneur en bêta-carotène et sélénium (100 fois plus de bêta carotène que dans la carotte). On en trouve en poudre, à mélanger avec un peu d’huile végétale de jojoba puis à appliquer sur la visage. Ou bien en comprimés, à prendre par voie interne. Attention il ne remplace pas une crème solaire.

Recette BELLE PEAU

Dans 3 cuillères à soupe d’huile végétale de rose musquée ou de macadamia:

–  7 gouttes d’HE de géranium, 5 gouttes d’HE de bois de rose, 3 gouttes d’HE de lavande, 3 gouttes d’HE de vétiver. Mélange pour une peau avec plus d’éclat.

Recette SOMMEIL AGITE

Dans 3 cuillères à soupe d’huile végétale de millepertuis :

– 7 gouttes d’HE mandarine rouge, 5 gouttes d’HE de néroli, 3 gouttes d’HE de cèdre de l’Atlas. Appliquer 2 gouttes de ce mélange sur le plexus solaire et les poignets durant vos nuits sans sommeil.

Recette ANTI STRESS

Dans 3 cuillères à soupe d’huile végétale de noyau d’abricot :

– 7 gouttes d’HE de bergamote, 5 gouttes d’HE de mandarine rouge, 3 gouttes d’HE de marjolaine. Appliquez 2 gouttes de ce mélange sur le plexus solaire et les poignets 2 à 3 fois par jour selon l’envie et les besoins.