L’argent Colloïdal

L’argent Colloïdal

Que savons nous de l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal est une solution, presque insipide, de particules d’argent dont la finesse est entre 4 et 10 nanomètres dans une eau distillée très pure. C’est une substance très ancienne utilisée depuis des siècles comme remède thérapeutique pour de nombreuses affections et maladies. Elle s’utilise aussi bien comme thérapie que comme prophylactique, en tant que protection issue de la nature, agissant en facilitant le renforcement du système immunitaire.

Propriétés de l’argent Colloïdal

Après plusieurs recherches et tests scientifiques, ses propriétés se constituent d’une grande force bactéricide, antifongique, antivirale et dans sa capacité à réactiver le métabolisme des tissus. Il prend son rôle lors :

– de maladies oculaires telles que conjonctivite, ophtalmie, blépharite, orgelet
– de maladies des voies respiratoires telles que asthme bronchique, bronchite, rhume, grippe, maux de gorge, coqueluche, laryngite, pneumonie, sinusite, etc.
– de maladies de peau comme acné, eczéma atopique, verrues, impétigo, abcès, urticaire, zona, herpès, psoriasis, etc.
– de maladies de la bouche et des dents, mauvaise haleine, aphtes, muguet, gingivite, etc.
– de maladies de l’appareil génito-urinaire comme cystite, gonorrhée, urétrite, mycose vaginale , pertes vaginales, etc.
– de maladies du système digestif tels que ballonnements, rectocolite hémorragique, diarrhée, entérite, hémorroïdes, gastrite, maladie de Crohn, syndrome du côlon irritable, etc.
– D’autres maladies de toutes sortes telles que arthrite, arthrose, syndrome de fatigue chronique, etc.

L’argent colloïdal agit donc sur un large spectre et de façon incroyable et vaste.
Il est aussi à noter, qu’il existe aussi des infections résistantes à l’action de l’argent colloïdal comme certaines bactéries des intestins, des poumons ou des voies urinaires, mais en général, il est de substitution dans les cas où les antibiotiques n’ont plus d’action, à cause de l’accoutumance des bactéries à ces derniers.

Effets indésirables

Une unique contre-indication est la présence d’une insuffisance rénale sévère qui peut faciliter l’apparition d’argyrisme, une coloration grise de la peau due au dépôts d’argent, suite à l’utilisation de l’argent colloïdal de façon très prolongée.

Les doses journalières de sécurité ne doivent être pas dépassées.
La teneur en argent total est normalement exprimée sous la forme de parties par million (ppm), équivalent aux milligrammes d’argent par litre (mg/l).

Taille des particules et concentration de l’argent colloïdal

Les particules colloïdales doivent être suffisamment fines pour ne pas s’agglutiner entre elles. Au-delà d’une certaine taille, elles sont attirées les unes vers les autres et cherchent à s’unir. Ce phénomène peut alors faire “boule de neige”, jusqu’à ce que l’argent précipite et se dépose au fond de la solution sous l’action de la pesanteur. Plus il y a d’argent qui précipite, plus le produit perd de son efficacité.

Outre ce phénomène de précipitation, la taille des particules détermine aussi la surface de contact avec les micro-organismes qui détermine la valeur thérapeutique du produit. Plus les particules sont fines, plus leur surface de contact est étendue et plus elles seront à même de pénétrer et de se disperser dans les tissus. Pour augmenter la capacité germicide d’une quantité d’argent donnée, il faut exposer à l’eau une surface de métal maximum. Ceci s’obtient en fragmentant l’argent en particules les plus fines possibles.

La quantité réelle d’argent dans une solution colloïdale se mesure en milligrammes par litre. Dans la pratique, on utilise le plus souvent une mesure équivalente : les parties par million(ppm). Ceci désigne le nombre de parties d’argent (en poids) pour chaque million de parties d’eau. Par exemple, 10 parties par million signifie 10 parties d’argent pour un million de parties d’eau (noté 10 ppm), et équivaut à 10 mg/l. Privilégiez les solutions entre 10 et 20 ppm.

Bon début d’automne !

C’est l’été ! Un milkshake santé!

C’est l’été ! Un milkshake santé!

Alliez plaisir et bonne santé en préparant vos milkshakes vous même. Mixer tous les ingrédients dans un blender.

Milkshake au lait d’avoine, riche en vitamines et minéraux

– 1 banane – 2 prunes – 2 abricots – 1 pêche dans 1/2 litre de lait d’avoine.

Milkshake à l’avocat, riche en oméga 3, magnésium et de protéines de haute qualité

– 1/2 avocat – 1 poignée de raisins secs – 3 dattes dénoyautées – 1 cuill. à soupe d’amande en poudre – 1/2 litre de lait de soja – 1 sachet de sucre vanillé ou 1 gousse de vanille.

Comment préparer son terrain face aux allergies saisonnières

Comment préparer son terrain face aux allergies saisonnières

Venez me rencontrer à la Biocoop de Saxe Gambetta le samedi 23 juin entre 15h et 17h.

La rhinite pollinique saisonnière, ou plus communément appelée rhume des foins, se déclenche chaque année à la même saison, celle de l’arrivée des pollens (arbres, herbages et herbes sauvages). Elle se caractérise par une inflammation localisée de la muqueuse nasale provoquée par une réaction immunologique excessive en présence d’une substance étrangère que l’on nomme « allergène » (comme le pollen).

Conseils d’hygiène de vie pratiques 

  • Arrêter de fumer
  • Aérer peu les pièces d’habitation en période de pollinisation
  • Disposer dans les lieux de vie plusieurs plantes pour leurs propriétés épuratrices de l’air comme l’azalée, le chrysanthème, le ficus, le gerbera, …
  • Assainissez les pièces matin et soir d’huiles essentielles pour éradiquer les agents infectieux avec de l’eucalyptus globulus et le pin sylvestre
  • Se laver et se changer après une promenade
  • Eviter de sécher le linge à l’extérieur
  • Eviter les pique-niques pendant ces périodes
  • Eviter de tondre le gazon
  • Se renseigner sur les pics polliniques

Traitement naturel 

Les phytostérols ont un rôle immunomodulateur permettant de stimuler l’immunité et donc à moduler le terrain allergique. La vitamine C est un antihistaminique naturel efficace d’où l’intérêt de consommer encore plus de fruits et légumes pendant la saison pollinique.

Le plantain lancéolé : Ses feuilles ont des propriétés anti histaminiques et anti inflammatoires. Il est donc à la fois émollient, adoucissant, anti-inflammatoire, expectorant, antispasmodique bronchique et immunostimulant, ce qui va permettre de prendre en charge les allergies accompagnées de complications bronchiques.                                         En infusion, en extrait fluide, en poudre ou extrait sec de plantain 

Par ses multiples propriétés antibiotiques, antibactériennes, antivirales et qui renforce les défenses immunitaires, l’Ecchinacée est recommandée pour soutenir l’immunité souvent affaiblie lors des périodes de pollinisation.

Avec les huiles essentielles (HE), un massage sur le plexus solaire et le long de la colonne vertébrale est très intéressant.

  • HE de marjolaine à coquilles 2 gouttes
  • HE de camomille romaine 2 gouttes
  • HE d’estragon 2 gouttes

Mélanger dans une cuillère à café d’huile végétale d’amande douce

Le Manganèse (source essentiellement végétale) présent dans les céréales intégrales, jaune d’œuf, noix, thé, eau minérale

Le soufre : Légumes secs, choux, ail, oignon, œufs, viandes maigres et poissons