Les allergies saisonnières !

Les allergies saisonnières !

En approche classique et santé naturelle, les allergies sont un état d’hypersensibilité. Le système immunitaire de l’organisme réagit de façon excessive face à des allergènes (pollen par exemple) qui sont naturellement présents dans notre environnement. Notre immunité provoque alors une réaction inflammatoire, histamine et autres substances libérées. Les symptômes sont : éternuements, irritation des yeux, du nez, du palais, écoulement nasal…

Les causes sont délicates à affirmer : pollution de l’air avec augmentation des émissions de gaz à effet de serre qui augmenterait la production de pollen, l’hérédité, le stress, “l’encrassement” de l’organisme (émonctoires surchargés et affaiblis).

Les émonctoires sont nos organes d’élimination. Ici, l’émonctoire pulmonaire est surchargé, affaibli, d’où des réactions dans le rhume des foins. La surcharge de cet émonctoire peut être secondaire à celle des émonctoires digestifs (foie et intestins). D’où l’importance de faire le point avec un naturopathe – diététicien pour adapté l’alimentation en limitant les aliments pro inflammatoires, et soutenir les sphères digestive et pulmonaire.

QUOI FAIRE ?

  • Une activité physique : indispensable pour permettre aux poumons d’évacuer correctement ses déchets, respirer de façon efficace et c’est bon pour le moral :).
  • Limiter les aliments inflammatoires (produits laitiers, viandes, charcuterie, aliments industriels…)
  • Consommez des aliments riches en soufre : oeufs, radis noir, ail, oignon, brocoli, ciboulette…
  • Consommez des aliments riches en quercétine : baies, pommes, kale, épinards…
  • Veiller à équilibrer votre flore intestinale et l’intégralité de la muqueuse intestinale par une alimentation “vivante”, de saison, riches en nutriments indispensables au métabolisme : fruits, légumes, légumineuses, huiles végétales riches en omégas 3, céréales complètes, oeufs bio, quelques poissons et viandes blanches (issues d’animaux d’élevages respectueux en plein air, alimentation bio…)
  • En phyto : Le desmodium adscendens est préventif aux changements de saison) afin d’aider à la régénération des cellules hépatiques. Le cassis en gémmothérapie et le plantain sont efficaces car puissants anti inflammatoire (conseils et dosage à voir selon l’avis de votre naturopathe).
  • Occupez vous de la gestion de votre stress : respiration, yoga, sophro, écriture, coloriage, lecture, nature… Trouvez la forme qui vous convient à vous.

Idéalement, consultez un thérapeute avant le changement de saison pour permettre de préparer l’organisme aux changements. Si tel n’est pas pas le cas, ce n’est pas trop tard, rassurez vous 😉

Ces conseils ne vous dispensent évidemment pas d’un avis médical et ne se substituent pas au traitement médical en cours.

Repousser les poussées d’herpès labial

Repousser les poussées d’herpès labial

Un fort ensoleillement ou un simple frottement sur le visage et la
peau commence à chatouiller près de la bouche. Des petites vésicules sensibles, regroupées en bouquet, apparaissent au coin des lèvres. Elles éclatent rapidement pour former une croûte disgracieuse et souvent dou- loureuse. Dès les premiers signes de démangeaisons, n’attendez pas et appliquez très vite 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree ou de ravintsara pure sur la zone. Répétez l’opération plusieurs fois par jour à l’aide d’un coton tige par exemple. Entre coupé d’une gousse d’ail posée 1 minute sur l’herpès.
Si vous arrivez après la guerre, appliquez la même chose pour limiter l’extension. Bon à savoir, il existe en pharmacie des mini-rollers associant plusieurs huiles essentielles qui permettent de traiter localement la poussée d’herpès.

Si vous avez régulièrement des poussées d’herpès, il sera intéressant de travailler sur votre immunité, la qualité de votre sommeil et votre alimentation dans un premier temps. Un accompagnement avec un naturopathe sera nécessaire.